09.11.06

J'aime pas la choucroute. Elle, par contre, me vénère...

Tsss ! Même pas un clampin pour s'inquièter de savoir si j'suis encore en vie ou si j'ai survécu à ma vie trépidante ! Spice d'ingrat !
Ben tu vois, c'pas d'chance, hein. J'suis encore en vie. Et tellement même qu'en guise de retour j'vais te raconter mon combat journalier de ces quelques trentaines d'années dernières (tu peux commencer à trembler, te curer le nez en bouffant tes BN sans oublier le grattage de couilles qui s'impose en de telles occasions) (pour la version fille, tu peux te bouffer les ongles mais AVANT de te curer le pif !).

Donc, faut que tu saches, qu'à la base, mon système capillaire et moi, on est en guerre depuis toujours.
Un vrai drame (pire que dans les films d'Hitchcock, c'est pour te dire !).
J'suis passée par des moments pas fofolichons.

Chauve à la naissance. Ca m'a permis de vite me rendre compte que je ressemble à papa (le facteur peut passer sa route sans être inquiété par l'enfant dans le placard).
Infestée 11 fois (et je te merde !) par ces gentilles bêbêtes qui te sautent sur le crâne sans que tu ne leur aies rien demandé. Alors, bon, si t’as la coupe à la Bartez, t’es pas franchement emmerdé. Un coup de vinaigre sur le mont et c’est réglé. Par contre, quand t’as les tifs qui t’arrivent aux genoux, forcément, c’est pas vraiment-vraiment la même chanson. Tu passes tes nuits avec un filet sur la tronche que même pour Halloween personne en veut. T’as le droit de fermer ta gueule quand maman décide de passer trois heures à te démêler tout ça avec un peigne, qu’on se demande pourquoi ça s’appelle comme ça tellement les dents sont rapprochées, alors que tu frises.

Et quand au bout de 15 jours de traitement tu te rends compte que les bestioles sont de plus en plus nombreuses, tu passes la vitesse supérieure et tu te retrouves les fesses dans un fauteuil trop grand pour toi avec une sorcière à la tondeuse alerte derrière. Trop d’ailleurs (alerte. La tondeuse, hein. Quoi que… la sorcière aussi…). Parce que, tu vois, quand tu sens le truc passer dans ta nuque alors que tu as juste demandé un milieu de dos, le temps que tu percutes qu’elle a pas dû bien tout comprendre c'que tu lui as dit, ben c’est mort. Et là, t’as plus qu’une solution, ajuster le reste à la même longueur. A savoir quelques 4 millimètres. C’est comme ça que tu te retrouves la tête nettoyée de ses squatteurs ET à devoir porter un bob (Pastis 51, parce que papa n’avait QUE celui là en stock) pendant les 3 semaines qui suivent avant que ton crâne reprenne une couleur qui soit moins ton sur ton avec ton *cul* (et au temps te dire que quand t’es môme, les autres te font pas de cadeau, surtout quand c’est la fin de l’automne…).

Tu passes donc les 10 années suivantes à espérer retrouver ta crinière de Tina Turner et quand tu approches *enfin* du but, voilà qu’après les *pouX*, tu entres dans la période post-réussite-du-permis-de-conduire (que tu l’as raté une fois mais que c’tait pas ta faute passque ce con d’examinateur t’a demandé de faire un créneau à gauche alors que t’as appris à les faire à droite) avec l’accident qui va avec le paquet cadeau. Et rebelote ! On te retond le ciboulot pour pouvoir te recoudre droit parce que c'est vachement important que ce soit droit pour si un jour tu veux parodier Obispo.

J’t’épargne les 10 années suivantes durant lesquelles ton secret espoir est de voir tes cheveux repousser *vite* et *défrisés* alors qu’ils prennent leur temps et qu’*en plus* ils frisent.
De dépit, tu t’essayes à de nouvelles coupes, nouvelles couleurs. Courts, mi-longs, très courts, dégradés, carrés, ronds (ouah, ça va, oh ! Je décoconne !). Et puis, lors d’un détour récent chez ma coiffeuse préférée, j’me suis dit que ça pourrait être sympa de changer de tête.
Et ben, tu me crois ou pas, mais, mis à part être au courant des dernières tendances hype te disant comment te relooker grâce à *Gala* et *Voici*, après avoir passé une heure trente à chercher dans *tous* les catalogues *spécialisés* ma nouvelle tête, j’ai capitulé. Oui, parce que le problème que j’ai toujours eu c’est que, malgré les images qu’invariablement je montre à ma tendre et chère sorcière, quand je ressors de chez elle, j’ai jamais la tête de la poulette de la photo…

C’est terminé, je garde mon drame capillaire et je m’inscris pour le futur record du monde des plus longs cheveux version choucroute ! (naaaaaaan y tombent pas les miens ! Naaaaaaan ils blanchissent pas non plus ! Ouiiii tu peux me jalouser secrètement !) (maman, prépare ta défense, j'porte plainte !)

Posté par CarmenCru à 20:28 - Commentaires [9] - Permalien [#]


Commentaires sur J'aime pas la choucroute. Elle, par contre, me vénère...

    Boah, ça peut être sexy les cheveux qui frisent.

    Posté par ZEL, 09.11.06 à 20:56 | | Répondre
  • Posté par zorobabel, 09.11.06 à 22:04 | | Répondre
  • Et aprés un post pareil, tu te demandes encore pourquoi on s'inquiétait pas de ton absence?
    [ je sais je suis mort...mais j'ai pas pu résister)

    Posté par Ash, 10.11.06 à 12:11 | | Répondre
  • l'avantage de la choucroute c'est que ya *toujours* des saucisses prêtes à s'y risquer.
    Elles sentent *un peu* la bière allemande, mais on s'y fait... ou pas.

    Posté par Renardeau®, 10.11.06 à 12:12 | | Répondre
  • La bière allemande étant légère et insipide, cinq années de vie au pays de Goethe me l'ayant prouvé, tu ne risques pas grand chose côté goût. J'en conviens, certaines font pisser, à toi donc d'être vigilente afin de ne pas confondre érection de buveur de bière et envie de soulager une vessie...le mâle a toujours tendance à laisser croire que le matin il est plus performant que le soir
    Cela étant, comme tu le sais, je ne bois pas de bière.

    Posté par zorobabel, 11.11.06 à 02:24 | | Répondre
  • un peu tiré par les cheveux ta note...

    Posté par P'tit loup, 11.11.06 à 21:54 | | Répondre
  • Mais tu portes plutot bien le cheveux quand il est court...

    En tout cas moi ça me défrise les moustaches que je n'ai pas

    Posté par Al, 12.11.06 à 23:39 | | Répondre
  • Options 2 : Tu ne t'es jamais posé de question sur le fait que l'on te tonde souvent de la sorte ????
    oui je sais tu attends ma vanne avec impatience, tel le corbeau un calendos dans l'bec et le plumage luisant tu t'éprends à croire que ton ramage est aussi beau que ton plumage.... Bon allez c'est pas tout, mais c'est toi qui te colle au labo !!!

    Tut tut tut... chapopointut

    Posté par Al, 13.11.06 à 08:58 | | Répondre
  • "On n'est jamais content des cheveux qu'on a."
    (C'était la maxime du jour, merci Vërgson)

    Posté par STV., 14.11.06 à 16:04 | | Répondre
Nouveau commentaire