19.12.06

Ainsi fion fion fion (un ptit tour et puis s'en va) ...

Ah ben oui, presque un mois. *Presque*
D'un autre côté, si je fais une note aujourd'hui, j'suis tranquille pour le mois à venir et j'aurai pas besoin de te sortir la rengaine habituelle de tous ceux qui vont te filer connement et *hypocritement* leurs voeux de blah blah blah... que j't'en colle pour les dix hivers à venir.

Et puis, ça tombe bien parce que les fêtes et moi, on n'est pas très très po[o]tes. Je dirais même que si j'pouvais me faire cryogéniser l'espace d'un bon mois et demi, ça m'arrangerait *grandement*.
On va dire. Parce qu'en pratique, j'suis comme tous les golios qui se rendent compte cinq jours avant qu'ils ont quand même quelques personnes qui *comptent* et qu'il va *falloir* leur faire un cadeau.
Donc, comme tous les cons, tu te retrouves un dimanche (après avoir bossé, hein. Oui, parce que t'es quelqu'un de bien, tu bosses même le ouik-end pour *rien*. dIEU ne me le rendra même pas. C'est dire ma connerie...) soir dans les magasins que tu sais DEVOIR éviter à tout prix même en période verte.

Tu commences par te cogner l'heure réglementaire de bouchon pour accéder au parking du centre commercial. Quand tu passes la ligne blanche, tu te dis que ton calvaire touche à sa fin et que tu vas enfin pouvoir respirer autre chose que les pots d'échappement. Et ben woualou !
Oui, parce que forcément, tu te retapes une heure de *queue* (et j'peux te dire qu'elle était pas petite celle là ! En *plus*.) et une bonne vingtaine de tours gratos de parking avant de trouver une pouffiasse les bras pleins de paquets qui monte *enfin* dans sa chariotte pour se barrer. Qu'à cela ne tienne, maintenant que t'y a passé deux plombes, tu te gares, hein.

Tu pourrais pratiquement dire que c'est guillerette que tu sors de ton char d'assaut tellement t'as mal au cul d'être restée aussi longtemps assise *sans bouger*.
Tu évites tout ce qui ressemble de près ou de loin, brouillard ou pas, à un caddie pour ne *surtout* pas avoir à refaire la chenille à l'intérieur. Tu rentres les épaules parce que t'es pas bien grande et tu gonfles la poitrine pour paraître plus imposante histoire de ne pas te faire crabouiller par le premier lourdingue qui voudra regarder le même objet de convoitise que toi. (ne surtout pas mettre un orteil dans les magasins de : lingerie, chocolats, maroquinerie et parfums, sous peine de te retrouver avec tous les obsédés sexuels de la terre sur le *dos*)

Tu sais que tu n'échapperas pas à l'appel du magasin *jouets et merdes en tout genre* pour les ch'tites nenfants mais tu te dis qu'en passant *après* tous les autres, t'auras plus de chances d'arriver à voir la caverne d'Ali Baba à moins de cinq mètres.
Tu oublies donc un moment que tu n'es pas venue pour *toi* et tu te perds dans les rayons *bouquins et CD* de la FNAC (alors, pour la pub, sivouplé môssieur de la FNAC qui passe ici (ben ouais, tu peux être jaloux mais tu le montres pas), je voudrais juste *un an* de livres et CD/DVD gratuits (ben quoi, j'me dévoue pour tester les produits. C'est comme ça que ça marche, hein)) l'espace de deux heures. C'est l'appel de ta clope encore dans le paquet qui te sort brutalement de ton occupation. Machinalement, tu mattes ta montre et tu remets ta mâchoire en place avant de la perdre définitivement quand tu t'aperçois qu'il ne te reste plus qu'un tiers du temps qui t'était imparti avant la fermeture des portes. Au diable l'avarice ! Tu fumes quand même ta clope avant d'être incapable d'acheter quoi que ce soit sans passer pour une malade mentale quand les autres ouvriront les paquets.

Quand j'étais pitite, c'tait super facile. Les filles, une poupée. Les garçons, une voiture. Et tout le monde il était content.
Maintenant, c'teu misère ! T'as des trucs, tu sais même pas si c'est rose ou bleu, où ça peut bien s'allumer, dans quel sens ça s'utilise et *comment* surtout.
J'ai bien repéré des poupées. Sauf que, maintenant, elles pleurent pour de vrai avec de vraies larmes, elles pissent pour de vrai dans de vraies couches, et même qu'elles chient en couleur après avoir mangé une sorte de bouillie que même un chat affamé il en voudrait pas. (et paraît que c'est pas dangereux pour les enfants qui seraient tentés d'y goûter allégrement...par contre  disaient pas si l'odeur, elle aussi, c'était pour de vrai ou pas)
La case garçon, je l'ai faite de long en large et en travers et j'te jure que *ça* fait *peur*. Spiderman, Batman, Force rouge, Harry Potter et j't'en passe encore une bonne platrée. Rien que pour en choisir un t'es dans la merde jusqu'au cou. Et ça ne fait QUE commencer parce qu'ensuite, t'as les accessoires qui vont avec. *Lance fluide* toile d'araignée. Pour un peu, tu serais tentée d'aller dans le sex-shop le plus proche que tu connaisses pour voir ce qu'ils ont en stock d'approchant tellement t'as du mal à respirer quand tu découvres le prix du dit *misérable* accessoire.

Finalement, t'en as tellement ras la moule d'avoir parcouru *au moins* dix kilomètres dans le MEME magasin, que tu décides de suivre une famille dont tous les genres humains sont représentés, et tu achètes le premier truc que chaque gosse regarde amoureusement.

Tu te dis qu'il aurait pu te rester dix petites minutes pour te trouver une nouvelle paire de pompes parce que les tiennent commencent à faire sérieusement la gueule mais t'as les pieds tellement gonflés que les seules godasses dans lesquelles tes panards parviendront encore à entrer sont les sabots de mémé vendus dans l'arrière-boutique du magasin. Et c'est sans compter sur le fait qu'une fois TOUS les produits scannés près à être emballés et emmenés, ta chère et tendre CB décide de devenir muette comme une tombe.
Ouais mais t'es une warrior toi, donc tu sors ton chuper chéquier. Sauf qu'il te faut ta carte d'identité machin truc chouette ET que, bien sûr, tu ne l'as pas...
Grand moment de solitude quand tu regardes la file formée derrière toi à la caisse. T'évites de regarder les gens dans les yeux sous peine d'être désintégrée sur place et tu commences à faire ce que tu fais *très bien*. Parler et parler encore. Viens là que j't'embrouille (dans une prochaine vie, je serai *[con]cierge*).
Tu perds cinq bonnes minutes de plus mais comme la caissière n'en peut plus de t'entendre jacasser et qu'elle *sait* déjà qu'elle va se faire insulter par tous les emmerdeurs à venir, elle fait une exception et te prend ton chèque en pinçant les lèvres ET le cul.

Rebouchons pour sortir de l'enfer du parking, rebouchons pour accéder à la bretelle d'autoroute et un paquet de clope enfumé pour la peine.
Vivement l'année prochaine ! Olé ! (j'te dis pas à bientôt, tu *sais* que j'vais reviendre. Comme les mauvaises herbes, je repousse touyours ET surtout quand tu t'y attends le moins)

PS : Mes condoléances à celui qui est arrivé là avec : "bittes la plus longs du mondes", "partir comme un petit poulet", "grosses voix, grosses couilles", "écouter bruit de pet prout", "grosse trui cherche pieu" et "grattes moi les couilles". En espérant qu'il ne s'agit pas de la même personne pour chacune des requêtes...

Posté par CarmenCru à 19:51 - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur Ainsi fion fion fion (un ptit tour et puis s'en va) ...

    Mais quelle drôle d'idée trés chère que de pratiquer ces magasins populaires, aviez vous donc envie de vous encanailler ? Ca a son prix !
    Mais il est heureux que vous n'y ayez point fait l'acquisition de vos escarpins, je vous donnerai des adresses...

    Posté par feu zorobabel, 19.12.06 à 21:08 | | Répondre
  • Laisse moi deviner... t'es repartie à carrouf!
    Elle a mis du temps à venir cette note, mais toujours trés drôle à lire...
    Pour la cryogénisation, je ne suis pas sur que celà améliore ton "drame capillaire" (tu peux me traiter t'enfoiré de te le rappeler), remarque quoi qu'en mettant un beau bonnet de noel avant de se faire congeler...
    "lingerie, chocolats, maroquinerie et parfums" --> je pratique 3 sur 4, j'ai bon?

    Posté par P'tit loup, 20.12.06 à 08:24 | | Répondre
  • P'tain, j'my colle ce midi...tu me remontes le moral j'te dis pas commentlà...

    Posté par Ash, 20.12.06 à 11:43 | | Répondre
  • Mouahahhahahahaha non je sais je suis sincèrement désolé mais ...mouahahahahahahahah AHAHAHAHA mouahhahahah... oui je sais parfois c'est désagréable.. mais mouahahahahhaha trop drôle !!!
    Comment ça tu me conchis sur les 34413 prochaine génération... même pas mal, vu que je n'en aurais certainement pas !!! Mouahahahahahaha mais moi aussi je t'aime ma chtiote !!!!

    Bon sinon laisse moi juste me permettre de te reprendre sur 1 point. non car dans cette phrase : "u rentres les épaules parce que t'es pas bien grande et tu gonfles la poitrine pour paraître plus imposante histoire de ne pas te faire crabouiller par le premier lourdingue qui voudra regarder le même objet de convoitise que toi." il y a tout de même une ineptie sans nom !!! tu vois où je veux en venir... oui bon ça va je la sors ma grosse connerie quand même !!!! depuis quand tu as de la poitrine à gonfler ???

    Mouahahhahahah... ouille aillll pas tapé pas tapé

    Bonne fête tout de même à toi et à ton petit monde :^p

    Bon l'an prochain moi je lance le Et si on ne faisait rien, pas de cadeau, rien queudal... juste une bouffe entre pote, non car là, moi plein le cul de la famille !!!

    Posté par Al, 23.12.06 à 21:35 | | Répondre
  • Soit je ne compte pas, soit la Poste est à la bourre.
    On va dire que c'est la Poste.

    Et puis parce que j'ai le téléphone je ne te laisse pas de voeux ici.

    Posté par bibitch, 01.01.07 à 20:42 | | Répondre
  • Hum... sinon heu...
    t'as prévu de poster cette année ?
    ON SE BOUGE BOUUUUURDEL !!!!!
    alez remue moi cette masse adipeuse (ou pas) et parle !!! pasque bon... ça manque (oui j'ai honte... oh ça va hein !)

    Posté par Renardeau®, 15.02.07 à 08:54 | | Répondre
Nouveau commentaire